Initiatives pour la sécurité nucléaire

Plan quadrienal de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) sur la sécurité nucléaire

L’objectif du plan de sécurité nucléaire de l’AIEA, mis en place par l’AIEA en 2002 et révisé depuis tous les 4 ans, est de contribuer à accroître la sécurité des activités nucléaire dans le monde, que ce soit dans le cadre de l’utilisation, du stockage et/ou du transport de substances radioactives.

La France et l’AIEA ont mis en place depuis 2005 un arrangement bilatéral dans le cadre duquel la France apporte son soutien au ”Plan de l’AIEA sur la sécurité nucléaire”. Cet accord a pour objectif d’établir un plan français de coopération et d’appui pour contribuer notamment au renforcement des capacités nationales en ce qui concerne l’organisation de la sécurité, la législation, les questions de méthodologie et d’expertise et, plus généralement, la culture de sécurité.

Sommets sur la sécurité nucléaire

Le cycle des Sommets sur la sécurité nucléaire est une initiative internationale réunissant des chefs d’Etat autour des questions de sécurité nucléaire. C’est à la suite d’une proposition formulée par le Président Obama à Prague en avril 2009 que le premier Sommet sur la sécurité nucléaire s’est tenu à Washington en 2010. Le terrorisme nucléaire avait alors été identifié comme étant une menace forte pour la sécurité internationale. La nécessité d’un effort conjoint afin de sécuriser les matériaux nucléaires et d’un renforcement de la coopération dans le domaine de la sécurité nucléaire avait alors été soulignés.

Les chefs d’Etat se sont depuis à nouveau réunis à Séoul en République de Corée en 2012. Ce deuxième Sommet a été notamment consacré à la question du terrorisme radiologique par l’utilisation potentielle de sources radioactives à des fins malveillantes. Un autre Sommet s’est tenu à La Haye aux Pays-Bas en 2014, et la dernière édition s’est déroulée en 2016 à Washington DC.

Lors du Sommet de Washington, les Etats parties ont approuvé cinq plans d’actions pour des organisations internationales et institutions compétentes dans le domaine de la sécurité nucléaire, au rang desquelles figure l’AIEA. Ces plans d’actions ont pour objectif de renforcer l’architecture globale de sécurité nucléaire et de renforcer la contribution des Etats parties, dans leur rôle en tant que membres de ces organisations, à la sécurité nucléaire.

Après les attentats qui ont frappé la France en 2016, le gouvernement français a souhaité prendre en compte tous les risques, notamment le risque de terrorisme radiologique en portant une attention particulière à la sécurité des sources radioactives utilisées dans le monde.

Conférences ministérielles sur la sécurité nucléaire

La Conférence ministérielle de l’AIEA sur la sécurité nucléaire, qui s’est tenue à Vienne du 1er au 5 juillet 2013, est une initiative inclusive de la communauté internationale organisée par l’AIEA. Cette conférence, avec 34 ministres présents et plus de 1 300 participants représentant 125 pays et 21 organisations internationales, a permis de concrétiser le rôle désormais central de l’AIEA dans le domaine de la sécurité nucléaire.

Les deux premières journées ont été consacrées à un segment ministériel, qui a permis l’adoption d’une déclaration ministérielle, les trois jours suivants à des sessions de travail sur des thèmes tels que le cyberterrorisme, la protection physique des installations nucléaires, la prévention des trafics illégaux ou encore la formation et l’éducation.

La prochaine édition de la conférence ministérielle, organisée sur le même format que la précédente, se déroulera à Vienne du 5 au 9 décembre 2016. Cette conférence sera l’occasion pour les Etats membres de l’Agence d’adopter une nouvelle déclaration ministérielle pour entériner le rôle le rôle et primordial de l’AIEA pour renforcer la coopération sur la sécurité nucléaire et définir les engagements qu’ils souhaitent prendre en ce domaine. Les sessions de travail permettront de faire le point sur les avancées techniques réalisées depuis 2013 sur des thèmes tels que le cyberterrorisme, la protection physique des installations nucléaires, la prévention des trafics illégaux ou encore la formation et l’éducation.

En savoir plus

Plan quadrienal de l’AIEA sur la sécurité nucléaire :

Sommets sur la sécurité nucléaire :

Conférence sur la sécurité nucléaire (1-5 juillet 2013, Vienne) :

Dernière modification : 16/09/2016

Haut de page