Conférences internationales

Conférence sur l’énergie nucléaire

L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a organisé à Saint-Pétersbourg, du 27 au 29 juin 2013, une Conférence Ministérielle sur l’énergie nucléaire au 21ème siècle, faisant suite aux deux précédentes conférences du même type, organisées à Paris en 2005 et à Pékin en 2009. Cette conférence qui a accueilli plus de 500 participants (souvent de rang ministériel) représentant 87 pays et 7 Organisations internationales (OI) a été organisée en partenariat avec le gouvernement de la Fédération de Russie et l’Agence pour l’énergie nucléaire de l’Organisation de coopération et développement économiques (OCDE/AEN), grâce au soutien logistique de la corporation d’Etat Rosatom.

L’objectif de cette conférence était de permettre aux Etats membres de l’AIEA de présenter ou confirmer leur stratégie énergétique nationale (notamment le déploiement des programmes électronucléaires) et d’échanger sur le rôle, les défis et les enjeux de l’énergie nucléaire au 21ème siècle. La conférence a couvert un large éventail de sujets thématiques : les ressources énergétiques, l’environnement, la gestion des déchets nucléaires, les contributions de l’énergie nucléaire au développement durable, les efforts pour renforcer la sûreté nucléaire dans le monde, le développement des infrastructures et le déploiement d’innovations technologiques. La conférence a également confirmé le rôle central joué par l’AIEA dans la promotion et la coordination de la collaboration internationale entre Etats membres et Organisations internationales.

Autres conférences

L’AIEA organise régulièrement à Vienne ou à l’étranger des conférences internationales (avec ou sans segments ministériels) sur des aspects techniques de l’électronucléaire ou pour en faciliter le déploiement durable.

La France a accueilli, à Paris, du 4 au 7 mars 2013, la 2nde édition de la Conférence internationale sur les réacteurs rapides et leurs cycles associés : FR13 (technologies sûres et scénarios durables), faisant suite à la conférence FR09, organisée à Kyoto en décembre 2009.
L’intérêt des réacteurs à neutrons rapides et leur emploi concomitant avec des cycles fermés du combustible nucléaire pour un développement durable du nucléaire est reconnu depuis longtemps, car les réacteurs à neutrons rapides permettent de tirer meilleur parti des ressources fissiles et fertiles en les recyclant (et donc de produire 100 fois plus d’énergie que l’utilisation actuelle de l’uranium dans les réacteurs de 2ème et 3ème générations), voire de brûler une part des déchets radioactifs à long terme (tels que les actinides mineurs) et par conséquent de diminuer la charge des stockages géologiques ultimes.

La conférence FR13 a fourni à ses participants un forum d’échange d’informations sur les programmes nationaux et internationaux de développement des technologies de 4ème génération (réacteurs à neutrons rapides et cycles du combustible associés). Les différents objectifs de cette conférence étaient :

  • d’identifier et d’évaluer les options stratégiques et techniques proposées par certains pays ou certaines compagnies nucléaires ;
  • de promouvoir le développement sûr, non-proliférant et économique des technologies des réacteurs à neutrons rapides et de leurs cycles du combustible associés ;
  • d’identifier les défis et verrous technologiques à lever avant le déploiement industriel des réacteurs à neutrons rapides et de leurs cycles du combustible associés ;
  • de promouvoir les carrières professionnelles de jeunes scientifiques dans ce domaine.

En savoir plus

Dernière modification : 29/10/2014

Haut de page