Visite du Directeur Général de l’AIEA en France (5-6 septembre 2016) [en]

JPEG
Yukiya AMANO, Directeur Général de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA), s’est rendu en France les 5 et 6 septembre 2016, à l’invitation de Bernard BIGOT, Directeur Générale du programme ITER. M. AMANO était accompagné, pour toute la durée de la visite, de Jean-Louis FALCONI, ambassadeur, représentant permanent de la France auprès de l’AIEA, et d’Anne LAZAR-SURY, Gouverneur pour la France auprès de l’AIEA.

M. AMANO a d’abord été reçu au Quai d’Orsay par Jean-Marc AYRAULT, Ministre des Affaires étrangères et du Développement international, avec lequel il a évoqué les principaux dossiers suivis par l’Agence. À cette occasion, le ministre a rappelé que, neuf mois après l’entrée en vigueur de l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien, la France demeurait vigilante quant au plein respect de cet accord et qu’il était essentiel que l’AIEA assure de manière transparente et détaillée le suivi de sa mise en œuvre par l’Iran.

JPEG - 60.4 ko
Yukiya AMANO, Directeur Général de l’AIEA, et Jean-Marc AYRAULT, ministre des Affaires étrangères et du développement international.
Photo : B. Chapiron / MAEDI

La délégation s’est ensuite rendue sur le site de construction du réacteur Jules Horowitz (RJH), à Cadarache. Le RJH est un réacteur expérimental destiné à la recherche sur les comportements des combustibles et des matériaux pour les centrales électronucléaires. Des Réacteurs d’Essai des Matériaux (MTR acronyme Anglais pour Material Testing Reactor) sont nécessaires pour le développement et la qualification des matériaux et des combustibles nucléaires utilisés dans l’industrie nucléaire. Ces études contribuent à la sécurité et à l’optimisation des réacteurs nucléaires existants comme au développement des futurs réacteurs.

JPEG
Le RJH sera également utilisé pour la médecine nucléaire. Il fournira aux hôpitaux les radioéléments de courte durée de vie utilisés par les services d’imagerie médicale à des fins thérapeutiques. Les fonctionnalités de recherche du réacteur pourront également être employées à des applications industrielles non nucléaires (utilisation du banc de neutronographie pour caractérisation de matériaux par exemple…).
JPEG

Lors de sa 59e conférence générale, l’Agence Internationale de l’Energie Atomique a attribué, pour la première fois, son nouveau label ICERR (International Centre based on Research Reactors) aux centres CEA de Saclay et Cadarache. Les outils expérimentaux de la Direction de l’Energie Nucléaire du CEA - réacteurs de recherche (RJH, Eole, Minerve, Orphée et Isis) et laboratoires chauds (Léci et Léca) - seront mis à disposition d’institutions des États membres de l’AIEA pour l’éducation, la formation de terrain et le développement conjoint de projets de R&D, sur la période 2015-2020.
JPEG

Enfin, Yukia AMANO s’est rendu sur le site d’ITER où il a été reçu par le Bernard BIGOT, Directeur Général du projet ITER, dans le cadre de l’organisation de la 26ème Conférence sur l’énergie de Fusion au Japon en octobre, qui vise à favoriser l’échange de résultats et de techniques innovantes dans le domaine de la recherche en matière de fusion nucléaire. En 2007, la France a lancé la construction du Réacteur thermonucléaire expérimental international (ITER) dont l’AIEA est dépositaire de l’accord, ; ITER est un projet mondial visant à démontrer la faisabilité de la fusion nucléaire à des fins pacifiques.
JPEG
Lors de sa visite du Réacteur ITER, jugé selon M . Amano, comme étant vital au progrès de la recherche dans le domaine de la fusion, celui-ci a salué les avancées réalisées dans sa construction prévue de s’achever en 2017.
JPEG

Aller plus loin

Dernière modification : 28/09/2016

Haut de page