SE4All

SE4All (Énergie durable pour tous - Sustainable energy for all - en anglais) est une initiative lancée par le Secrétaire général des Nations Unies en octobre 2011. Elle vise à apporter un soutien politique de haut niveau en faveur de l’accès pour tous à une énergie durable d’ici 2030.

Historique

PNG

L’année 2012 a été proclamée Année internationale de l’énergie durable pour tous par les Nations Unies. Lors de la Conférence Rio+20, dans le cadre de l’Initiative sur l’énergie durable pour tous (SE4ALL), les partenariats entre organisations onusiennes, Etats, banques de développement, secteur privé et la société civile ont été renforcés et des milliards de dollars ont été mobilisés dans des engagements et des actions concrètes. Compte tenu des défis mondiaux en matière de développement et d’environnement, Rio+20 a été une occasion unique d’intensifier les solutions pratiques pour que d’ici à 2030, le monde soit sur la bonne voie pour atteindre une croissance durable et mettre en place des systèmes énergétiques durables et accessibles à tous. Aujourd’hui, plus de 1,3 milliard de personnes dans le monde, principalement en Afrique subsaharienne et en Asie, n’ont pas accès à l’électricité.

Missions

L’initiative SE4All propose d’obtenir à l’horizon 2030 :

  • un accès à l’énergie pour tous ;
  • une multiplication par deux de l’efficacité énergétique mondiale ;
  • une part des énergies renouvelables de 30% dans le bouquet énergétique mondial (correspondant à un doublement de cette part par rapport à 2012).

Activités

Plus de soixante-dix pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine et des Caraïbes sont concernés par l’Initiative SE4ALL et la soutiennent. Des comités nationaux de coordination ont été créés avec pour mission d’établir des programmes nationaux fondés sur des actions concrètes autour des objectifs de l’initiative. Pour identifier les domaines prioritaires, les comités procèdent à des évaluations et des analyses des manques et défaillances des systèmes énergétiques nationaux.

Exemples d’activités menées dans le cadre de l’énergie SE4All :

  • Promotion des programmes d’utilisation de fourneaux et de combustibles propres pour la cuisson des aliments en Afrique, en Asie du Sud, en Asie de l’Est et en Amérique centrale ;
  • Atténuation des risques liés aux investissements dans les énergies propres ;
  • Aide au développement de l’électricité géothermique ;
  • Assistance aux municipalités pour améliorer la maîtrise de l’énergie ;
  • Aide aux pays pour cartographier leurs sources d’énergie renouvelables ;
  • Aide aux petits États insulaires en développement pour investir dans les énergies propres ;
  • Élargissement du Partenariat mondial pour la réduction des gaz torchés, qui vise à capter les gaz pour en faire bon usage au lieu de les brûler à la torchère ;
  • Élargissement des programmes d’amélioration de l’accès à l’électricité, qui développe les possibilités d’éclairage hors réseau.

Partenariats et financement

Les entreprises et les investisseurs ont engagé plus de 50 milliards de dollars en vue d’atteindre les trois objectifs de l’initiative. Des milliards de dollars ont été engagés par d’autres intervenants clefs, tels que les gouvernements, les banques multilatérales de développement et les organisations internationales et la société civile pour catalyser l’action à l’appui à l’Initiative. Lors de la Conférence Rio+20, plus de 500 milliards de dollars ont été mobilisés et plus de 700 engagements ont été pris, la plupart dans le domaine des énergies renouvelables. 36,6 milliards d’euros par an d’investissements seraient nécessaires pour assurer un accès universel à l’énergie à l’horizon 2030.

La France et l’initiative SE4All

La France est attachée à une approche intégrée et équilibrée des trois objectifs de l’initiative Énergie durable pour tous. L’Agence française de développement (AFD) inscrit son action en faveur de l’accès à l’énergie dans le cadre de l’initiative.

Pour en savoir plus sur l’action de la France en matière d’accès à l’énergie durable, consultez la page Energie de ce site.

Dernière modification : 26/02/2015

Haut de page