Renforcer l’aide aux victimes de la traite des êtres

Alors que la traite de personnes est devenue une entreprise criminelle mondiale, générant plusieurs milliards de dollars chaque année, lors du Congrès de l’ONU pour la Prévention du Crime, à Doha le 16 avril 2015, le Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), M. Youry Fedotov a insisté sur le rôle du Fonds de contributions volontaires des Nations Unies. Il a déclaré que les victimes de ce trafic ont besoin d’une assistance pour se rétablir et se réinsérer. De même, la Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur la traite des personnes, Maria Grazia Giammarinaro, a souligné que l’aide est cruciale et qu’un partenariat solide avec les organisations non gouvernementales est nécessaire pour lutter efficacement contre ce fléau.
Depuis trois ans, le Fonds a subventionné 11 projets à travers le monde qui ont bénéficié à quelques 2000 victimes chaque année, et depuis sa création, il a reçu un peu plus de 2 millions de dollars de contributions versées par 19 États membres et quelque 30 donateurs du secteur privé.
Selon M. Fedotov, la collecte d’argent pour le Fonds demeure un défi majeur car les contributions restent en dessous du niveau de financement nécessaire.

JPEG
M. Fedotov, Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC). Photo ONU/Mark Garten

Pour en savoir plus :

Dernière modification : 11/06/2015

Haut de page