OTICE : Visite de Lassina Zerbo à Paris (20 janvier 2017)

La visite du Secrétaire exécutif est l’occasion pour les autorités françaises de réaffirmer leur soutien à son action personnelle et au TICE dont l’entrée en vigueur constitue la priorité de la France en matière de désarmement et de non-prolifération nucléaires, avec la conclusion d’un traité d’interdiction de la production de matières fissiles pour les armes nucléaires (TIPMF / FMCT).

PNGEnglish version available here

Lassina Zerbo et Jean-Marc Ayrault. - JPEG

Le Secrétaire exécutif de la Commission préparatoire de l’Organisation du Traité d’interdiction complète des essais des essais nucléaires (OTICE), Monsieur Lassina Zerbo, se rend en visite officielle à Paris les 19 et 20 janvier 2017.

À l’occasion de cette visite, la troisième depuis son entrée en fonctions, il est reçu au Quai d’Orsay par monsieur Jean-Marc Ayrault, Ministre des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI) et participe à des réunions de travail avec de hauts représentants du ministère des Affaires étrangères et du Développement international, du ministère de la Défense et du Commissariat à l’énergie atomique (CEA).

Lassina Zerbo et Jean-Marc Ayrault. - JPEG

Sa visite inclut également une participation à l’audience solennelle de rentrée de la Cour des comptes qui est l’auditeur externe de l’OTICE depuis 2009. M. Zerbo est aussi l’hôte d’un évènement public organisé par la Fondation pour la recherche stratégique (FRS) et d’une rencontre les médias.

Lassina Zerbo à l'audience de rentrée solennelle de la Cour des comptes (à gauche) et à la Fondation pour la recherche stratégique (à droite). - JPEG

Est également prévue une rencontre de sa délégation avec l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) dont les chefs d’Etat et de Gouvernement réunis à Antanarivo lors du XVIe Sommet de la Francophonie ont appelé « les États et gouvernements membres qui ne l’auraient pas fait à signer et ratifier ce traité afin d’en assurer rapidement l’entrée en vigueur ».

Le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires est l’un des instruments essentiels du régime international de désarmement et de non-prolifération nucléaires. La France l’a signé en 1996 et a été le premier Etat doté de l’arme nucléaire à la ratifier en 1998, avec le Royaume-Uni. Vingt ans après son adoption et son ouverture à signature, le Traité a été signé par 184 Etats, dont 166 l’ont ratifié.

L’entrée en vigueur du Traité – qui nécessite la ratification d’encore 8 Etats parmi les 44 énumérés à l’Annexe II au Traité – constitue la priorité de la France en matière de désarmement et de non-prolifération nucléaires, avec la conclusion d’un traité d’interdiction de la production de matières fissiles pour les armes nucléaires (TIPMF / FMCT).

Établie à Vienne en 1997, la Commission préparatoire de l’OTICE a pour mandat de préparer l’entrée en vigueur du Traité par l’installation et la mise au point des installations et techniques nécessaires à la surveillance et à la vérification de toute forme d’explosions nucléaires dans le monde. A cette fin, elle déploie et exploite un réseau de 321 stations formant le Système de surveillance internationale (SSI) recourant à quatre technologies de détection (sismique, hydroacoustique, infrason et radionucléides). Les mesures en provenance de ce réseau parviennent au Centre international de données (CID) à Vienne qui analyse les données collectées et les met également à disposition des États signataires afin que ceux-ci puissent déterminer, en pleine souveraineté, la nature des événements détectés et les suites à leur donner. Le TICE prévoit que ce système de surveillance est complété par trois autres éléments du régime de vérification que sont un mécanisme de consultation et de clarification, une capacité de mener des inspections sur place et la mise en œuvre de mesures de confiance.

Le Secrétariat technique provisoire de l’OTICE dirigé depuis le 1er août 2013 par M. Lassina Zerbo, de nationalité burkinabée, qui a été reconduit dans ses fonctions en novembre 2016 pour un nouveau mandat de quatre ans.

Lassina Zerbo, Secrétaire exécutif de l'OTICE - JPEG

Aller plus loin :

Dernière modification : 16/03/2017

Haut de page