Nucléaire : accords de coopération entre la France et les Émirats Arabes Unis

L’accord relatif à la formation d’inspecteurs, signé par l’Ambassadeur Hamad Al Kaabi au nom de l’Autorité fédérale de régulation nucléaire (FANR) et par le directeur de l’INSTN, témoigne du dynamisme de la coopération franco-émirienne en matière nucléaire. Parallèlement, l’accord de mise en oeuvre signé avec l’IRSN étend le champ de la coopération bilatérale en matière de sûreté nucléaire.

PNGThe English version of the article is here.

JPEG

Le 14 décembre 2016 ont été signés à Vienne deux accords de coopération nucléaire civile entre les Émirats Arabes Unis et la France. La délégation française, conduite par Philippe Corréa, directeur de l’Institut national des sciences et techniques nucléaires et par Marc-Gérard Albert, directeur des affaires internationales de l’IRSN, a été accueillie dans l’Ambassade des Emirats Arabes Unis par l’Ambassadeur Hamad Al Kaabi, Représentant permanent des Émirats Arabes Unis à Vienne.

S.E. Al Kaabi (à gauche) et M. Corréa (à droite) signant l'accord de coopération entre la FANR et l'INSTN. - JPEG

L’accord signé par l’Ambassadeur Hamad Al Kaabi, représentant l’Autorité fédérale de régulation nucléaire (Federal Authority for Nuclear Regulation, FANR) et le directeur de l’Institut des sciences et techniques nucléaire (INSTN), M. Philippe Corréa, témoigne du dynamisme de la coopération franco-émirienne en matière nucléaire dans le cadre du Dialogue stratégique mis en place entre les deux pays.
Dans la délicate phase de montée en puissance de son important programme nucléaire, la FANR a reçu favorablement la proposition de l’INSTN - récemment labellisé « Nuclear Science & Technology Collaborating Centre » par l’AIEA - de contribuer à la formation d’inspecteurs locaux par la voie d’un accord de coopération portant sur les aspects théoriques et pratiques de l’acquisition et du maintien des compétences dans le domaine de la sûreté nucléaire.

S.E. Al Kaabi (à gauche) et M. Albert (à droite) signant l'accord de coopération entre la FANR et l'IRSN. - JPEG

L’IRSN, représenté par Marc-Gérard Albert, et l’Autorité fédérale de régulation nucléaire (FANR) ont signé un accord de mise en oeuvre complétant et étendant le champ de l’accord-cadre conclu en 2013, par les deux partenaires.

Depuis 2013, l’IRSN et la FANR ont initié une collaboration fructueuse dans de nombreux domaines scientifiques et techniques. Partenaire de référence pour les autorités émiriennes, l’IRSN voit le champ de sa coopération étendue par cet accord à des nouvelles activités telles que le lancement d’un programme de recherche et développement dédié à l’environnement au début 2017 ou encore la personnalisation de modules de formation spécifiques à destinations des autorités de régulations des Émirats.

JPEG
JPEG

Plus d’informations
- le site officiel de la FANR (en anglais) ;
- le site officiel de l’IRSN ;
- le site officiel de l’INSTN.

Dernière modification : 04/01/2017

Haut de page