Traite des êtres humains : 5e lettre d’information

On estime que 2,5 millions de personnes, dont 79% de femmes et d’enfants, sont victimes de traite des êtres humains (TEH) chaque année dans le monde. La traite des êtres humains constitue une infraction criminelle spécifique dans 158 pays et fait l’objet d’un instrument international dédié : le protocole de Palerme. La présente édition de la lettre d’information expose la stratégie française pour l’année 2017 en matière de coopération aux fins de lutte contre ce fléau dans la région d’Europe du Sud-Est.

JPEG

La France est l’un des principaux pays de transit et de destination des victimes de la traite des êtres humains. En créant le poste de chargé de mission « lutte contre la traite des êtres humains et criminalité connexe » pour la zone d’Europe du Sud-Est, rattaché à la représentation permanente de la France auprès de l’ONU et des organisations internationales à Vienne, les autorités françaises ont entendu faire de la lutte contre ce phénomène une priorité de leur action diplomatique.

Depuis octobre 2014, nous avons le plaisir de publier une lettre d’information trimestrielle qui présente les projets en cours ou à venir dans les Balkans occidentaux. Ce cinquième numéro, consacré à la stratégie française de coopération en Europe du Sud-Est contre la traite des êtres humains pour l’année 2017, présente les objectifs de la programmation et les actions engagées dans ce cadre. Il décrit en outre le dispositif régional français ainsi que le rôle des acteurs impliqués sur le terrain contre la traite des êtres humains dans la région du Sud-Est de l’Europe.

Télécharger le 5ème numéro de la lettre d’information TEH ; disponible en version anglaise et en version serbe

JPEG

Aller pus loin

Dernière modification : 24/03/2017

Haut de page