Jeunes diplômés

Jeunes administrateurs

Le Programme Jeunes administrateurs (Young Professionals Programme - YPP) est une initiative qui permet aux Nations Unies de recruter de nouveaux talents par le biais d’un concours d’entrée qui peut être ouvert aux ressortissants français selon les besoins. Ce concours n’a donc pas lieu de façon régulière. Le concours sert de tremplin aux jeunes professionnels hautement qualifiés à travers le monde qui veulent entamer une carrière aux Nations Unies. Ce programme fait fond sur le Concours national de recrutement, dont la dernière édition s’est tenue en 2012.

Le concours se compose d’une épreuve écrite et d’une épreuve orale.

  • L’épreuve générale, qui est la même pour tous les groupes professionnels, a pour objet d’évaluer la connaissance des candidats de l’actualité internationale et leur aptitude à la rédaction ; cette épreuve peut se dérouler en français ou en anglais, et est éliminatoire ;
  • L’épreuve spécialisée a pour but d’évaluer les connaissances des candidats dans le domaine de spécialisation correspondant au groupe professionnel pour lequel ils présentent l’examen et leurs capacités de raisonnement analytique. Elle peut être présentée dans l’une des six langues officielles des Nations Unies ;
  • L’épreuve orale est un entretien axé sur les compétences – cf supra.

L’épreuve écrite a une durée totale de six heures. Les réponses des candidats sont corrigées anonymement par un jury en ce qui concerne l’épreuve générale et par les membres du jury spécialisé pour l’épreuve spécialisée.

En cas de sélection du candidat, un poste de niveau P1 ou P2 lui sera proposé. Il est possible d’exprimer des vœux quant aux fonctions et au lieu d’affectation souhaités lors de l’entretien, mais le poste proposé ne correspond pas forcément à ces vœux. Il est cependant conseillé d’accepter la proposition : tout refus entraînera une disqualification définitive. Le contrat est normalement de deux ans, et peut déboucher sur un engagement continu si le travail accompli durant cette période donne satisfaction.

Jeunes Experts Associés

Le Programme des Jeunes Experts Associés (JEA – Junior Professional Officer en anglais : JPO) vise à donner aux diplômés des universités ou d’autres établissements d’enseignement supérieur la possibilité d’acquérir une expérience professionnelle et de se créer des relations dans le cadre du programme du renforcement des capacités de l’ONU.

Les experts associés sont recrutés par accords bilatéraux passés entre l’ONU et les pays donateurs. Les pays donateurs financent un certain nombre de postes, pour lesquels ils présentent trois ou quatre candidats choisis parmi leurs nationaux. Pour la France, la Délégation des fonctionnaires internationaux auditionne un nombre restreint de candidats après une présélection sur dossier. C’est ensuite l’organisation internationale, souveraine en matière de recrutement, qui choisit parmi les postulants qui lui sont proposés.

Un premier contrat d’un an, renouvelable, peut être octroyé avec l’accord du pays donateur et si la performance de l’expert associé a été jugée satisfaisante. Au terme de son contrat, un expert associé ne peut être retenu pour occuper un poste permanent, mais a cependant la possibilité de postuler en tant que candidat externe ou bénéficier d’une troisième année cofinancée.

Parmi les disciplines prises en considération par les pays donateurs du Programme des experts associés des Nations Unies on peut compter :

  • Les sciences politiques ;
  • L’administration : ressources humaines, achats, budget ;
  • Les relations internationales ;
  • Le droit ;
  • La sociologie et les sciences sociales :
  • L’ingénierie : génie civil, mécanique, etc. ;
  • La statistique ;
  • L’informatique.

Les institutions spécialisées du système des Nations Unies peuvent rechercher des spécialistes dans d’autres domaines que les pays donateurs financent dans le cadre de leurs programmes.

Pour être éligible à un poste de JEA, il faut :

  • être titulaire d’un diplôme de niveau master ;
  • avoir au moins trois années d’expérience professionnelle pertinente ;
  • avoir une excellente maîtrise d’au moins une des langues de travail du Secrétariat : le français ou l’anglais (cette dernière étant dans les faits indispensable) ;
  • avoir entre 25 et 32 ans.

En savoir plus

Dernière modification : 09/10/2014

Haut de page