Accord entre la France et le Secrétariat de l’OTICE pour améliorer la prévention des tsunamis sur les côtes françaises et méditerrannéennes

La France a signé le 18 novembre 2010 un accord avec le Secrétariat technique provisoire de l’OTICE afin d’améliorer la prévention des tsunamis sur les côtes françaises et méditerranéennes.

Signature de l'accord par l'Ambassadrice Florence Mangin, Représentante permanente de la France auprès des Nations-Unies et Tibor Toth, Secrétaire éxécutif de la Commission préparatoire de l'OTICE

Signature de l’accord par Son Exc. l’Ambassadrice Florence Mangin, Représentante permanente de la France auprès des Nations-Unies, et M. Tibor Toth, Secrétaire exécutif de la Commission préparatoire de l’OTICE.

Le régime de vérification du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (TICE) repose en partie sur le Système de surveillance international (SSI) composé de stations de mesure des ondes sismiques, hydroacoustiques et infrasoniques ainsi que des radionucléides.

Afin d’améliorer son système d’information et d’alerte sur les catastrophes naturelles, la France a signé le 18 novembre 2010, à Vienne, un accord avec le Secrétariat technique provisoire de l’OTICE.

Celui-ci prévoit la transmission en temps réel des données sismiques et hydroacoustiques de 25 stations du SSI au Centre d’alerte aux tsunamis pour les côtes françaises du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA)à Bruyères le Châtel.

L’analyse automatique de cet ensemble de données, qui complète les données issues des stations du réseau national français, améliorera la capacité du Centre d’alerte à identifier les tremblements de terre potentiellement tsunamigènes et de déclencher plus rapidement une éventuelle alerte vers les autorités et les organisations chargées de la protection civile.

Membres de la délégation française et du Secrétariat de la Commission préparatoire présents lors de la signature

Dernière modification : 24/07/2014

Haut de page